Un hébergement insolite au Pérou pour un trek !

voyage_pérou_trekking

Partir trekker avec une tente est passé de mode. Moi, je préfère dormir dans une « chosa », ça fait la fille qui s’adapte aux traditions et à la vie locale.

Alors, c’est quoi ce nouveau mode d’hébergement ?

Je suis partie 2 jours sur les hauteurs d’Olleros (près de Huaraz) avec un ami péruvien. Déjà, je ne peux pas me rendre à Olleros depuis Huaraz, en combi (mini-bus), sans me faire remarquer. Normal, je suis toujours la seule « gringa » (mot servant à qualifier les blancs) dans le bus. Alors, j’ai le droit à mon petit interrogatoire : où vais-je, pourquoi faire, chez qui je loge…
Bref, décision prise : nous partons marcher dans la Cordillère Blanche. Pas de tente, nous dormirons dans une « chosa ». Les pasteurs (bergers) montent des petites maisons (« chosas ») en altitude pour garder leurs animaux. Suivant la saison, ils se déplacent plus ou moins haut, ce qui laisse des chosas libres.
Après une bonne demie-journée de marche, on choisit notre chosa. Il y en a plusieurs abandonnées.

Alors, oui, au Pérou, on peut se loger chez l’habitant sans l’habitant !

Il fait froid, il faut stopper ces courants d’air à l’intérieur de la chosa. Je ne trouve rien de mieux que des bouses de vaches pour boucher les trous (qui servent sûrement à quelque chose d’ailleurs… en cas de grand vent je suppose).

Après s’être installé, on mange un bout. Je laisse la casserole devant la maison et je vais faire un tour. En revenant, je me trouve nez à nez avec un loup-renard-chien sauvage qui venait piocher de la viande dans la casserole. Il me regarde droit dans les yeux pendant 2 secondes et part en courant (quoi, je suis si moche que ça ??)

J’ai eu longtemps des doutes quant à l’identification de cet animal. Mon ami péruvien me dit qu’il s’agit d’un « zorro » (renard). Je ne savais pas traduire « zorro », j’en ai conclu de mon côté qu’il s’agissait d’un loup. En regardant mon dictionnaire, je vois que « zorro » signifie « renard ». Je refuse de croire qu’il s’agit d’un renard. J’en ai vu des renards (empaillés même !!) et ils ne ressemblent pas à ce que j’ai vu. Les renards ont des pattes plus courtes.
Mystère… jusqu’à ce qu’un jour, je tombe sur des sites qui m’ont éclairé : 

Il s’agit, je pense, d’un loup à crinière !!!

voyage_pérou_montagne

 

On range la nourriture à l’intérieur de la chosa. Puis, on dort. J’avais pris soin de boucher l’ouverture de porte par une sorte de drap.

Minuit… l’heure du crime… maître loup, par l’odeur alléché, entra par la porte sans frapper et vint manger notre nourriture. J’entends du bruit, je me lève et je le vois fuir. On a eu aussi peur l’un que l’autre je crois. Je suis morte de trouille. Je l’imagine, affamé, rentrer une 2ème fois dans la chosa et nous dévorer. Rien dormi…

Vive les treks et les nuits dans les chosas… on se sent plus proche de la nature…

 Le lendemain, on rencontrera des voisins éloignés, avec qui on sympathisera. Remarquez le fromage qu’il range au « frigo » !

habitants_pérou_voyage

 Alors, vous êtes prêts à tenter l’aventure lors de votre voyage au Pérou ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.