Voyager seul… la meilleure façon de rencontrer du monde !

//

// <![CDATA[

// ]]>

J’ai envie de vous raconter
Pour vous donner envie de voyager seul(e)…

La scène se passe au Chili, à Arica.
Je viens d’arriver. A vrai dire, je suis un peu perdue, à cause de cette nouvelle monnaie. Je me suis bien habituée à la monnaie péruvienne et tout change…
Je trouve un hôtel pourri. Est-ce un hôtel d’ailleurs ? Un long couloir étroit mène à des chambres qui ressemblent à des cellules de prison. Les chambres sont lugubres. J’accepte tout de même de dormir ici car j’aurai du mal à trouver un autre logement à un prix raisonnable.

pelican_Chili

Je pose immédiatement mon sac à dos et je pars en ville manger une assiette de riz avec de la viande servie dans une petite caravane.
J’erre dans la ville pour découvrir. Je me dirige vers le port, et discute un moment avec un marchand de poisson ! Je reste un bon moment à admirer les pélicans et je veux en prendre un en photo avec le bec ouvert…. difficile !

 

Puis, je me décide à longer la plage par la voie de chemin de fer (car une base militaire m’empêche de la longer côté sable). Je traverse la voie de chemin de fer et je croise deux hommes, à priori chiliens. Ils passent à côté de moi, me regardent et l’un d’eux m’affirme :

« tu es française »

Euhhh… surprise, je réponds oui (c’est écrit sur mon front ?)

Et il se met à me parler en français. Il m’explique qu’il a vécu 7 ans à Paris. Et il est rentré depuis peu. L’autre ne parle pas un mot de français.
Ils me proposent de venir manger avec eux à la base militaire (son collègue étant militaire). Oups…

Avide de situations hors du commun, j’accepte.
Je me retrouve donc, seule fille, dans le restaurant militaire. Avec deux inconnus. A moitié bourrés il faut le dire.
Apéro et grand repas. Je n’arrive pas à finir mon assiette. Après une bonne salade, je me vois proposer un gigantesque morceau de viande et du riz. On parle en français. L’un des deux chiliens est musicien et vivait donc à Paris. L’autre (le militaire), a l’air bien amoché par l’alcool qu’ils ont ingurgité auparavant. Puis, l’incident arrive :

Sa tête tombe lourdement dans son assiette de riz.

Il la relève. Je pouffe de rire. La situation est très cocasse. Il me regarde avec ses 10 grains de riz collés sur le front. Puis il retombe dans son assiette. Je suis morte de rire.

Je suis ensuite invitée à passer les fêtes de la patrie (fiestas patrias) avec leur famille (ils sont beaux-frères en fait)

voyage_chili_fiestas_patrias

Véritables empanadas au four, véritable musique chilienne, véritable famille marquée par la dictature, véritables habits traditionnels et bien-sûr… la danse de la Cueca !

La Cueca est la danse traditionnelle chilienne. Elle imite la cour que fait le coq à la poule. Le couple de danseurs tient un mouchoir à la main, ils se placent à une certaine distance l’un de l’autre et développent leurs mouvements dans un cercle imaginaire

cueca_chili_voyage

 Alors, vous partez seul(e) pour votre prochain voyage ?

//

// <![CDATA[

// ]]>

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Lili dit :

    tu es courageuse de t’aventurer si loin et seule, c’est pas un peu frustrant de ne pouvoir échanger ses impressions du moment avec quelqu’un? moi je pense que ça me manquerai
    comme toujours tes récits sont amusant et supers sur les coutumes je te fais une grosse bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.