Organiser un road-trip aux États-Unis

//

//

C’est décidé, on part en famille découvrir une partie des États-Unis !

Organiser un road-trip n’est pas de tout repos, surtout quand on a des contraintes (et c’est souvent le cas !) – de temps (les fameuses vacances), d’argent…etc.

Voyager avec des enfants demande un peu plus d’organisation et aussi, de prévoir des activités pour les divertir en chemin. Les distances sont longues aux États-Unis, le pays est grand. Quand un vol intérieur peut prendre 6 heures, je ne vous dis pas le temps en voiture…

Cet article s’adresse à tous ceux qui rêvent de découvrir les États-Unis, et en particulier aux personnes désireuses de sauter le pas pour organiser leur propre voyage sans passer par une agence. Ce n’est pas tout à fait un tutoriel mais cela montre notre cheminement, nos hésitations, les embûches et comment on arrive à s’en sortir finalement pour organiser son propre voyage.

Les questions que nous nous posions avant le départ :

  • La location de voiture : voiture ou van, louer des sièges auto, apporter les nôtres ou en acheter sur place ?
  • Combien de temps voyager dans l’est ou le sud des États-Unis ?
  • Quel itinéraire ?
  • Quelles sont nos envies de visites autrement dit nos incontournables pour ce voyage ?
  • Quand partir ?

Organiser son voyage : mes conseils

Depuis qu’on voyage en famille, je deviens plus organisée !

  • Dès qu’on a nos dates en tête, je note sur une simple feuille A4 que j’appelle « mon calendrier de voyage » toutes les journées qui composent le voyage, une ligne par jour comme l’exemple ci-dessous. Cela nous aide à visualiser si notre itinéraire est envisageable.

    Rien n’est jamais figé, c’est juste pour voir si tout rentre. On a envie de découvrir Boston, Miami, la Nouvelle-Orléans, est-ce que c’est possible ?
  • Ensuite, je potasse, du verbe potasser. Et oui, organiser un voyage est un véritable travail. Il faut feuilleter son guide de voyage, au minimum la première page avec la carte des incontournables !


    On dégrossit, cela ne veut pas dire qu’on ne sortira pas des fameux sentiers battus. L’objectif est toujours de vérifier si notre itinéraire est réalisable. Quand tout cela est fait, on peut très bien le jeter en boule dans la corbeille et improviser, on fait c’qu’on veut… une fois qu’on est rassuré !
    On s’aide non seulement de guides voyage papier mais on complète avec les blogs de voyage, qui sont une mine d’or et surtout un gain de temps. Enfin… quand on surfe d’un blog à l’autre, on finit par y passer beaucoup de temps. Mais tout de même, c’est un condensé d’informations, avec de magnifiques photos, qui aident à créer notre liste des must to do, must to see.

    Sur les États-Unis, j’ai beaucoup aimé le blog voyage d’un couple de notre région, Lost in The USA. J’ai commencé par y jeter un tout petit coup d’œil, puis un peu plus et maintenant, c’est addictif, j’y reviens souvent pour lire leurs récits de road-trips, ils ont beaucoup vadrouillé dans le pays. Si vous êtes curieux, allez jeter un coup d’œil sur http://www.lostintheusa.fr/

  • Troisième étape, une fois qu’on a établi quelques envies de choses à voir, de villes à découvrir, on les note sur une feuille et on les situe sur la carte. L’itinéraire commence à se dessiner. Personnellement, j’utilise Google Map, j’ajoute toutes les destinations et le trajet se dessine. Cela permet d’avoir un aperçu des temps de parcours.
    58 heures… ok… il faut voir si c’est réaliste… Un peu de mathématiques et le tour est joué ! On divise le nombre total d’heures de voyage par le nombre de jours, pardi.
    Mais comme j’oublie vite, j’aime réaliser ma carte simplifiée sur papier, pour l’avoir toujours sous les yeux. Regardez comme elle est belle ! Cela permet de visualiser où il faudra créer des étapes.

  • Quatrième étape : l’affinage. Et ouais, comme le fromage ! Quand on a toutes nos étapes en tête, on les case sur notre calendrier de voyage. Ici, on pense rester 3 jours, ici 4…etc.

Est-ce que notre itinéraire est réalisable ?

Personnellement, on a eu l’idée de comparer avec un road-trip réalisé précédemment en Europe de l’est. On était parti 10 jours pour réaliser 2577 km (26 heures). Le voyage s’était composé de 5 étapes principales (avec une ou plusieurs nuits sur place) et bien d’autres secondaires.

L’itinéraire qu’on avait prévu au départ pour découvrir l’est et le sud des Etats-Unis, dans les grandes lignes : New York – Cape Charles – Charleston – Savannah – Miami – Tampa – la Nouvelle-Orléans – Boston. 58 heures de route, 3855 miles soit 6204 kilomètres.
Et le timing ? 18 jours pour rentrer à Boston.
Inutile de préciser que c’était optimiste de notre part, surtout qu’on n’a plus un seul enfant en bas âge qui nous accompagne mais deux !
Pour vérifier, il faut utiliser le fameux produit en croix ! Ainsi, pour réaliser 6204 km au rythme de notre précédent road-trip, il nous faudrait au minimum 24 jours.

Donc non, notre itinéraire n’est pas réalisable. Du moins pas réalisable dans de bonnes conditions.

Quelles sont les questions à se poser pour trouver une solution et finaliser son itinéraire ?

Quelles sont les incontournables pour ce voyage ? Pour nous, c’était de découvrir la Louisiane et Miami, et de rentrer à Boston (conférence oblige)
Quels sont les endroits que vous laisseriez de côté pour mieux découvrir lors d’un prochain voyage ? (On connaît déjà New York et on aura sûrement une autre occasion de se rendre près de Washington et Philadelphie).

Plusieurs solutions s’offraient à nous :
– Louer une voiture à New York et la rendre à la Nouvelle-Orléans et combiner avec un vol retour sur New York ou Boston. Point négatif : les frais d’abandon du véhicule de location
– Abandonner nos incontournables et en trouver d’autres (hum, pas question !)
– Atterrir à Boston, prendre un vol AR Boston-Miami, Boston-Orlando ou Boston-la Nouvelle Orléans ou encore Boston-Atlanta, louer une voiture pour réaliser un road-trip à partir de là (on a opté pour cette dernière solution).

L’itinéraire choisi

Vous le trouverez ici dans les très grandes lignes, on n’a pas encore assez potassé pour l’affiner. Et puis, comme souvent, on laisse de la place à l’improvisation alors, il se modèlera sûrement au cours du voyage !

Location de voiture ou van pour visiter les États-Unis ?


Après avoir comparé les deux possibilités, on optera pour une location de voiture. On pense amener nos sièges auto plutôt que de payer 10 dollars de plus par jour pour chaque siège auto ! Peut-être qu’on achètera ces modèles, pour éviter de s’encombrer…

Il s’agit d’un réhausseur gonflable, le Bubble Bum (récompensé par plusieurs awards) et le siège auto Gobooster.
Plus d’informations ici : Bubble Bum – Siège Auto – Groupe 2,3
et là : réhausseur enfant Gobooster Groupe 2-3 (15-36 kg)
Prix : 43 € le réhausseur et 59 € le siège auto

Comment se loger aux États-Unis ?

On vous dira très bientôt… Mais on prévoit d’utiliser les services d’Airbnb. C’est ce qu’on avait fait à Chicago par exemple, et c’était très sympa de louer une chambre chez l’habitant. Même chose près des chutes du Niagara. Aussi les motels et on étudiera toute option pour se loger à un prix raisonnable. Si vous avez des bons plans, n’hésitez pas !

Avant votre voyage aux États-Unis

  • Vérifier la date de validité de votre passeport
  • Solliciter une autorisation électronique de voyage (ESTA) sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/

    //

    //

Et bien voilà, un joli voyage en perspective ! On a vraiment hâte de découvrir cette partie des États-Unis. Si vous connaissez déjà cette partie du pays, partagez vos coups de coeur dans les commentaires.

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Gaëlle dit :

    Bon voyage !!! 🙂

  2. Séverine dit :

    Beau projet de voyage. On a visité la Louisiane et on a eu un coup de foudre pour la nouvelle-orleans, on aimerait bien y retourner mais on est 3 maintenant, on va attendre que bébé grandisse ! Vos enfants ont quel age ? Je vous envie, j’ai gardé de beaux souvenirs de ce voyage 🙂

    • Alexandra dit :

      On a hâte, et surtout de découvrir la Louisiane. Nos petites ont actuellement 21 mois et 3 ans 1/2. Si vous voulez y retourner, profitez-en avant les 2 ans de votre petit car ensuite, il payera le même tarif qu’un adulte (enfin…environ 4 % de réduction…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *