Choisir une tente pour voyager à vélo

Voyage à vélo de Michel & Sylvie, quelque part entre Trujillo et Huaraz !

Choisir une tente est une étape importante pour toute personne qui souhaite voyager à vélo. Mes parents parcourent le monde à vélo et leur expérience de voyages au long et moyen court (voir leur blog http://curieuxcyclos.eklablog.fr, ils parcourent actuellement une partie de l’Amérique Latine à vélo) me permet aujourd’hui de vous donner quelques conseils pour vous aider dans votre choix !

Choix d’une tente pour voyager à vélo : quels sont les critères importants ?

Dans un premier temps, quelques questions à se poser. Vous avez un projet de voyage à vélo, de courte ou longue durée ? Pays froids ? Pays chauds ? Bien-sûr, on n’a pas les mêmes besoins selon si on voyage au Vietnam, en Inde au bien en Norvège, en Islande ou au Pérou. Pour un voyage au long court, il vous faudra prévoir une tente polyvalente car vous risquez d’avoir chaud parfois, du vent, de la pluie, de la neige, de la grêle. Bref, il vous faudra une tente adaptée, plutôt 3 ou 4 saisons. Pour un voyage dans un pays chaud, une petite tente Décathlon fera même l’affaire !

Une tente parmi d’autres… voyage de Dargoire à Bamako en vélo

Et… en Colombie !

Mes parents utilisaient toujours une tente Décathlon et leur belle tente MSR achetée à prix d’or prend l’eau au Pérou. Sûrement un défaut mais quand même… C’est leur maison pour 4 mois !

Pour mieux voyager à vélo, une tente doit être (c’est mieux, pas obligatoire !) :

  • Légère
    Et bien oui, je n’ai pas inventé la poudre me direz-vous. Quand on voyage à vélo, tout est compté, il faut que tout rentre dans les sacoches ou la remorque selon comment vous voyagez et on a besoin de bagages légers et compacts !
  • Autoportante
    Quand on voyage à vélo, on ne choisit pas toujours où on s’arrête. C’est la fin d’après-midi, vous voyez que le soleil commence à se coucher, vite, il faut trouver un endroit où poser la tente. Si la tente est autoportante, cela permet qu’elle tienne sans piquets (bon, en cas de grand vent, il vaut mieux l’arrimer !) et donc de vous poser sur n’importe quel terrain, même sous un abris en cas de mauvais temps.

    Autoportante… c’est mieux !

  • Aérée
    Par exemple, la présence d’un double toit permettra de chasser la condensation et de bien dormir. Cela n’est au final pas très important quand on choisit une tente pour du camping traditionnel mais pour un voyage à vélo ou même en montagne, on n’aime pas trop voir la condensation. Retrouver son duvet en plumes trempé le matin… non merci ! Parfois, c’est inévitable mais si on peut la limiter, c’est mieux.
  • Pratique
    Il y a des choses qui facilitent la vie lors d’un voyage à vélo. La présence d’une abside (vous savez, c’est la véranda de la tente !), une avancée abritée plus ou moins grande, qui permet à la fois de pouvoir stocker du matériel, par exemple quelques unes de vos sacoches, vos chaussures crades, vos affaires mouillées, ou aussi de cuisiner par mauvais temps. On n’aime jamais trop cuisiner dans une tente – on est moins à l’aise c’est sûr ! – mais quand le temps est vraiment pluvieux, on apprécie.
    Aussi, certaines tentes permettent de monter la tente extérieure avant la partie intérieure et c’est plutôt bien en cas de pluie.
  • Imperméable
    Cela me fait sourire de le préciser car bon, autant dormir dehors si une tente n’est pas imperméable ! Mais attention à ne pas vous fixer sur ce critère car plus une tente est imperméable, moins elle respire donc plus de condensation.
    Une astuce est d’acheter un tapis de type couverture de survie épaisse ou une bâche pour protéger la tente, à la fois de l’humidité mais aussi pour augmenter sa durée de vie.
  • Robuste
    Votre tente sera mise à rude épreuve alors elle doit être un minimum solide. Et aussi, résistante au vent, il va sans dire !

Je crois que j’ai fait le tour des critères essentiels pour choisir sa tente pour un voyage à vélo.

Les tentes préférées des cyclotouristes ou cyclo voyageurs

Les modèles de MSR dont la Hubba Hubba

Pour les novices, Hubba tout court c’est la version 1 place et Hubba Hubba, on double, c’est la version 2 places !
La Hubba Hubba NX est une référence dans l’univers des tentes 3 saisons, ultra-légère, polyvalente et robuste. Elle possède bien des atouts : 1720 g, 2 absides, autoportante, compacte. Le double toit peut être monté seul, ce qui permet de la transformer en tarp avec un tapis de sol. Elle est aussi très simple à monter. Elle existe en kaki ou blanc.

⇒Plus d’infos

Une seconde tente à conseiller chez MSR est le modèle 4 saisons Access. 1860 grammes dans sa version 2 places, autoportante, 2 absides. Et là, pas de soucis à vous faire en cas de neige.

⇒Plus d’infos

Pour le modèle MSR Fury, je m’abstiens pour l’instant, étant donné que mes parents ont une mauvaise expérience en conditions pluvieuses, peut-être un défaut mais en attendant…

Plus lourde mais bien moins chère, la MSR Elixir 2 est aussi populaire chez les cyclo-voyageurs. C’est une tente 3 saisons, autoportante, 2 absides, elle pèse 2640 g, excellente résistance au vent et à la pluie.

⇒Plus d’infos

 Les tentes Vaude

Je citerai surtout la Vaude Taurus dans sa version 2 places. C’est une tente 3 saisons, avec une abside, elle pèse 1940 grammes, très bonne étanchéité, et autoportante. Par contre, l’abside n’est pas très grande et l’intérieur non plus ! L’avantage est que le double toit est accroché à la toile intérieure, ce qui permet de monter la tente très rapidement. Beaucoup en disent du bien en tous cas !

⇒Plus d’infos

Ce sont en général les modèles les plus cités par les cyclo-voyageurs. Mais il faut aussi aller voir du côté de Ferrino, Hilleberg, Coleman, North Face… et j’en oublie sûrement !

[Edit 2019] Plusieurs lecteurs m’ont indiqué que les tentes de la marque Naturehike sont très bien. Par exemple, la tente Naturehike Cloudup2, double paroi auto-portante, 2 places, tapis de sol + abside. Mon frère l’a achetée pour un road-trip à moto et elle est à-priori assez légère (1,65kg). C’est une copie de la Big Agnes Fly Creek UL2. Elle est à étudier car son prix est vraiment intéressant. 139 € pour le modèle vert clair, 109 € en vert foncé ou orange.

⇒Plus d’infos 

 Et vous, qui voyagez à vélo, quelle est votre tente préférée ? Merci de préciser pour quelle(s) destination(s) !

Vous aimerez aussi...

13 réponses

  1. Pat dit :

    Merci pour ce super recap, c’est vrai qu’à vélo on aime curieusement voyager léger ! Je voyageais avec l’Huba hp et maintenant qu’on est deux, on va sûrement se tourner vers la Hubba Hubba sûrement le modèle nx et en kaki car le blanc c’est pas top…

  2. Alexandra dit :

    Chacun achète sa tente où bon lui semble et a la possibilité de comparer, heureusement ! Cet article part d’une vraie demande, beaucoup me questionnent pour commencer un voyage à vélo, quel matériel etc… et après, chacun fait ce qu’il en veut. Par chez nous, on se sert beaucoup chez Expe ou le Vieux Campeur mais pas que, on compare aussi sur la toile et ce n’est pas un jeu de mot !

  3. emmp dit :

    Bonjour,
    Résumé intéressant et rapide, merci.
    La revue Carnets d’Aventures a publié une étude approfondie sur le sujet, qui recoupe assez bien votre propre expérience, d’ailleurs.

  4. alpincesare dit :

    Pour beaucoup moins cher mais suffisamment solide pour un usage moins intensif, il y a aussi NatureHike, une marque chinoise qui propose pour moins de 100€ des copies des marques citées dans l’article.
    J’ai utilisé la Cloud Up 2 une cinquaintaine de fois jusqu’ici, dont quelques nuits sous une grosse pluie et du vent, et je n’ai pas rencontré de problème pour le moment.

  5. Clem dit :

    Bonjour, bon récapitulatif, c’est vrai qu’on voit souvent ces tentes chez les cyclo voyageurs, plusieurs années j’ai voyagé avec la T2 Ultralight de chez Decat qui ne se fait maintenant plus et investis dans la Fury de chez MSR pour des voyages à vélo en Norvège et ensuite en Amérique du S. et j’en suis plutôt content , pourtant les conditions n’ont pas toujours été exceptionnelles. Ce serait à refaire, je referai pareil !

    • Alexandra dit :

      Merci Clem pour ton partage d’expérience sur la tente MSR Fury, je transmettrai à mes parents, ça les rassurera de savoir que c’est sûrement un défaut sur leur tente ! Il me semble qu’avant ça, c’est aussi la T2 Ultralight qu’ils utilisaient (à confirmer) et ils étaient vraiment contents.

  6. Michel dit :

    Retour d’un périple de 3 mois et demi à vélo en Amérique du sud et bilan sur la tente Fury de chez MSR.
    Défaut: Dès les premières semaines, la toile de sol qui n’est pas plus renforcée que le reste est pleine de petits trous malgré une bâche étalée en dessous. résultat à plus de 4000 mètres nous avons pris l’eau par ceux ci ( matelas duvets et vêtements) et en dessous de 4000 m ce sont les fourmis qui se sont invitées.
    Abside trop petite, lorsque au Pérou dans l’Altiplano il fait presque nuit à 17H30 et que la température tombe, impossible de cuisiner dans la tente et pour manger à l’intérieur il faut se contorsionner pour rentrer.
    Couleur trop voyante pour camper dans les endroits prohibidos.
    Qualité très bonne résistance au vent par sa forme et grâce aux nombreux points d’attaches, le seul bémol c’est qu’elle est livrée simplement avec quelques ficelles et un nombre insuffisant de piquets. résultat c’est à vous de palier au manque.
    Garde bien la chaleur.
    Conseil: il faut bien tendre tous les points d’attache du double toit sinon condensation dans la chambre.

    • Alex dit :

      Merci pour le retour sur la tente Fury de chez MSR 🙂 c’est super d’avoir les détails avec les points forts et surtout les points faibles!

  7. Sylvie dit :

    Merci du conseil

  8. Bonjour,
    J’ai prévue d’acheter une tente pour voyager à vélo (moins d’une semaine).Je suis intéressé par une « TOPEAK BIKAMPER », cette tente utilise le vélo et sa roue avant comme armature.
    L’avantage c’est le gain de poids et que cela protège le vélo d’un vol éventuel, par contre une fois la tente montée le vélo n’est plus disponible pour visiter le secteur.
    J’aimerai avoir un avis éclairé 🙂
    Sportivement
    Roch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *