Voyager à vélo : le rangement des sacoches

//

Dans la famille « voyageurs », nous avons les grands parents qui voyagent à vélo, les parents qui voyagent à pied… (enfin, avec les moyens de locomotion locaux) et notre bébé… qui voyage pour l’instant en écharpe ou poussette !

En ce moment même, les bicy-voyageurs – papi et mamie (pour ceux qui suivent !) – sont en Colombie.

voyage_velo_sacoches

Ils sont contents de partager leur expérience auprès d’autres voyageurs apprentis ou avertis. Cela commence par un élément essentiel pour voyager à vélo (hormis le vélo !) : les sacoches.

« Pendant le voyage, le vélo devient notre petite maison ambulante. Il faut donc beaucoup d’organisation, c’est pour cela que tout est calculé minutieusement.
La sacoche avant gauche se transforme en armoire de toilette : trousse de toilette, gants, serviettes et pharmacie. Cette dernière est très importante car vous devez prévenir tous les problèmes qui pourraient vous arriver (ces médicaments seront donnés dans un dispensaire à la fin du voyage).
Pour gagner de la place, nous enlevons tous les médicaments de leurs boites pour les ranger dans des petits sacs de congélation avec zip. Tout est ensuite répertorié sur une feuille de papier avec mode d’emploi.

voyage_velo_sacoches_organisation
Comme à la maison : rangements, sèche linge et miroir !

La sacoche avant droite est la cuisine, avec réchaud à essence, popote, filtre à eau…etc.

La sacoche arrière gauche contient tous les vêtements alors que la droite renferme la chambre à coucher : tente, duvet, matelas auto-gonflant et moustiquaire.

Tout ce qui va dans les sacoches latérales est pesé pour équilibrer les vélos.

Pour la sacoche arrière centrale, cela n’a pas d’importance. Elle contient donc la trousse à outils, les vêtements que nous quittons en cours de route, la nourriture que nous achetons…etc.
Cette dernière se transforme en sac une fois dégrafée.

La sacoche de guidon renferme toutes nos affaires personnelles précieuses : papiers, appareil photo, boussole, lunettes, lampe frontale…etc. Celle-ci nous suivra partout (la sacoche, pas la lampe !)

Bien-sûr, il ne faut pas oublier les vélos, avec quelques pièces de rechange : rayons, patins interchangeables, pièces de dérailleur, quelques vis…etc.

Suivant les pays traversés, les besoins ne sont pas les mêmes. Par exemple, pour l’Afrique, les vêtements seront beaucoup plus légers mais en compensation, il faudra transporter beaucoup plus de réserve d’eau et de nourriture »

Voilà pour les conseils du rangement des sacoches pour voyager à vélo ! Si vous avez d’autres conseils à rajouter, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires.

//

//

Et vous alors, vous voyagez avec ou sans drone ?

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Jean dit :

    Bonjour Alexandra, je note ces conseils très pratiques pour une future aventure sauvage en vélo.
    Avez-vous eu des mauvaises surprises malgré toute votre préparation ?

  2. Michel dit :

    Petit poème sur mon fidèle vélo qui le mérite bien
    Mon vélo
     Je m’appelle BAMAKO et je suis né en septembre 2002…
     Je suis très costaud et, avec mon fardeau
     J’ai parcouru, la moitié de la France
     L’Espagne dans toute sa longueur
     Le Maroc du nord au sud
     Le désert de Mauritanie où, comme les chameaux, je portais plus de 10 litres d’eau !
     Le Sénégal où j’ai beaucoup crevé !
     Le Mali et ses pistes de tôles ondulées qui m’ont beaucoup secoué !
     Le Vietnam du sud parmi les nombreux bras du Mékong !
     Le Vietnam du nord avec ses montagnes abruptes !
     Le tour du Paraguay où j’ai même dépassé les frontières en roulant une journée en Argentine et une au Brésil !
     La Turquie dans toute sa longueur avec une incursion en Grèce ou j’ai roulé sur l’île de Samos !
     Le Cameroun avec sa chaleur torride et ses pistes défoncées et quelquefois inondées !
     Le Guatemala avec ses montées impossibles où l’on m’a souvent poussé !
     L’Inde où, grâce aux nombreux dieux, j’ai réussi à ne pas me faire écraser !
     L’Indonésie, ses impressionnants volcans et ses gens souriants !
     La Colombie où j’ai grimpé les cordillères et où ils adorent les vélos
     J’ai aussi pris l’avion, le train, le taxi-brousse, le bus et la pirogue !
     J’ai roulé dans des conditions extrêmes par plus de 50 degrés !
     J’ai bravé un typhon au Vietnam, un orage tropical au Paraguay et un ouragan en Inde
     Au cours de l’année je visite aussi des régions de France !
     Malgré les milliers de kms que j’accuse, vous avez vu comme je vieillis bien ?
     Heureusement car j’ai encore plein de belles choses à découvrir !
    Au fait, je ne suis pas à vendre !

  3. LALOS Bernard dit :

    NOus sommes demandeur de conseil pour les vetements avec 2 velos un couple
    On part 70 jours de ANGERS à BUCAREST le 24 avril 2016.
    Merci
    Bonne route
    Bernard

  4. LALOS Bernard dit :

    Je compte sur vous pour des infos.
    On part le 24 avril. On hesite pour les vetements . retour le 7 juillet de BUCAREST
    On part d’ANGERS
    Bernard

  5. Michel dit :

    Difficile de vous renseigner,nous même ne faisons que des pays assez chaud.
    Nous emmenons toujours une polaire et un Gore-tex au cas ou.
    sur mon site il y a le lien de Nicole et Renaud qui sont en plein tour du monde, ils ont la liste de ce qu’ils emmènent.
    Sinon le mieux c’est de poser la question sur Forum voyage, vous aurez obligatoirement la réponse.
    Bon projet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *