Souvenirs de voyage

souvenirs_voyage_perou

Je me souviens :

– avoir dû refuser 10 propositions de mariage

– de mon premier cochon d’inde mangé au Pérou

– de la tête de mon premier cochon d’inde mangé au Pérou (c’est une blagueuuuuu !)

– de la tête de ma famille péruvienne qui me regardait manger mon premier cochon d’inde

– d’avoir rencontré à Arica (Chili) Javier, un chilien qui a vécu 8 ans en France et m’être retrouvé dans une caserne militaire à manger un excellent repas, sauf que le copain de Javier (le militaire), complètement bourré, s’est endormi la tête dans son assiette de riz. A chaque fois qu’on le rappelait à l’ordre, il levait difficilement la tête et nous regardait d’un air de dire « qu’est-ce-que vous me voulez ? » avec ses 10 grains de riz collés sur le front et se replongeait aussitôt dans son assiette !!

– d’avoir rencontré un artisan péruvien en Bolivie qui voulait que je lui passe ses colliers et compagnie en Argentine…

– d’avoir fait du stop à la frontière entre le Chili et la Bolivie et fait le trajet en camion citerne !

– d’avoir dormi dans une espèce de cave au Chili, une pièce minuscule sans fenêtre avec des murs en carton et la propriétaire des caves prenait du plaisir avec un jeune homme dans la chambre d’à côté…

– d’avoir aidé dans un bar à Huaraz (Pérou) en contrepartie de boissons gratuites et ne plus pouvoir expliquer, à la fin de la soirée, au chauffeur de taxi où j’habitais (oui mais le chemin était compliqué aussi en taxi). On a finit par trouver en faisant 3 fois le tour de Huaraz !!

– d’avoir atterri chez un copain péruvien pour graver quelques CD et m’être retrouvé dans la cuisine, à manger des crèpes, pas très rassurée face à sa « colocataire » qui me regardait avec un sourire de dingue en jouant avec un grand couteau…

– avoir accepté pour un ami photographe de Huaraz (Pérou) de me rendre chez un médecin pour faire une photo de simulation de consultation. Mon but : rentrer dans le cabinet et lui serrer la main en faisant croire que j’étais super contente de venir me faire guérir. Le médecin est monté sur un tabouret pour être à peu près à ma hauteur et ne pas être ridicule pour la photo affichée sur son site web !

– d’un enterrement péruvien et de mon étonnement quand j’ai vu qu’ils prenaient des photos avec le défunt (tous en ligne, comme pour un mariage)

– des « combis » (bus) où vous êtes obligé de vous mettre en diagonale de votre siège pour tenter de faire rentrer vos jambes, des attentes inespérées avant que le bus se remplisse, de devoir sortir du bus en marchant sur des caisses de bouteilles qui remplissent l’allée centrale… et des péruviens qui rient de voir les gringos comprimés dans les bus avec leurs « aussi grandes jambes »

– avoir dépassé le poids des bagages autorisé et me voir demander 600 dollars pour le surpoids. Et ne voulant pas payer, avoir vu mon avion me passer devant le nez…

– avoir crié après les chauffeurs de taxi à l’aéroport, qui me harcelaient pour m’amener dans le centre ville de Lima (Pérou) alors que moi, je voulais tout simplement rentrer en France et j’avais assez les boules comme ça…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.