Voyager seule

//

//

 Quand vous annoncez à vos collègues de boulot que vous souhaitez partir seule au Pérou pendant 3 mois, vous avez le droit à différents types de réactions :

les approbateurs « tu as bien raison. Si je pouvais, je le ferais »
les jaloux « mais tu as du fric toi pour partir aussi longtemps »
les partants « tu m’emmènes dans ta valise »
les donneurs de leçon « mais tu es folle, tu es inconsciente »
les effrayés « ça craint »
les habitués « sympa l’Amérique du sud. J’ai pris une année sabbatique l’année dernière pour voyager »

Que leur dirais-je maintenant à tous ?

Si vous en avez envie, il faut partir. Vous vous rendrez compte que même si vous souhaitez voyager seul, vous ne serez jamais seul (ou très rarement). L’expérience des autres voyageurs est le meilleur guide. Vous en rencontrerez un paquet lors de votre périple, des voyageurs d’un mois, de deux, de trois, de quatre, de six mois, d’un an ainsi que des voyageurs à durée indéterminée.

L’expérience ne peut être qu’enrichissante, au niveau culturel et personnel.

Quant à ceux qui me disent que j’ai du fric pour voyager, je leur réponds qu’ils ont certainement le même fric que moi, voire plus (forcément, en gagnant le smic…). Mais ils l’utilisent à d’autres fins (nouvelle voiture, fringues, maison,…). Après, chacun gaspille son argent en fonction de ses priorités. Si vous voyagez avec le sac à dos, type « routard », vous pouvez survivre avec un petit budget. Il suffit juste de voyager au rythme de votre budget (ne pas trop se déplacer si votre budget n’est pas élevé, manger dans les restos locaux (3 soles le menu au Pérou ce qui correspond à 1 euro), ou encore d’acheter votre nourriture au marché et de cuisiner…)

J’avais mis des annonces sur le site du Lonely Planet, sur des forums de voyage pour trouver des compagnons et ne pas voyager seule. Et plus les gens me répondaient, moins j’avais envie de partir en « troupe ». Au final, j’avais décidé de partir seule !

Et, vous revenez avec votre tas d’anecdotes. Certaines très marrantes, d’autres moins…

Brice de Nice_2Comme par exemple, ce qui m’est arrivé au Chili cette année. J’avais fait connaissance (comme je le fais tout au long de mes voyages) avec un français dans l’auberge où je logeais. Il voulait des renseignements, des bons plans pour la suite de son voyage. Sympa comme tout, je le renseigne. On discute un bon moment même si je n’aime pas trop ce style de personne. Pour vous faire une idée, il ressemblait à Brice de nice. Blond décoloré, les cheveux longs, le tee-shirt moulant, et fan de surf (tout pareil). Et même langage presque. Bon, il finit par aller se coucher (ouf). Je file me coucher aussi. 5 minutes après, toc toc à la porte. il voulait une autre info. Bon, pffff je lui la donne. Il part. Et, un quart d’heure après, je vois une ombre qui passe devant la fenêtre de ma chambre. Elle passe et repasse. Et l’ombre frappe à la vitre *oups*. Morte de trouille.

En fin de compte, c’était juste Brice de Nice qui voulait me poser une question. Flemme de me lever. Je reste dans mon lit et je l’écoute parler :

– « il faut que je te dise quelque chose sinon je ne dormirais pas de la nuit »
– « vas-y, dit »
– « J’ai honte de te dire ça mais il le faut sinon je ne dormirais pas »
– « ….. »
– « Vas-y, parle bon sang ! »

et il finit par me dire

– « j’ai envie de coucher avec toi, je voulais savoir ce que tu en pensais »

Ma réaction : je m’éclate de rire et je lui dis « tu crois peut-être que je vais te dire oui ?!!!!! ». Le con reste derrière la vitre et me dit « bah oui ». Il insiste. Puis, il me fait son mea culpa, me dit qu’il a honte (tout ça derrière la fenêtre à barreaux et derrière les rideaux !!!). Enfin, il va se coucher et me fiche la paix !!!
Quand j’y repense, il y en a qui n’ont pas de honte. N’empêche que le matin, il est parti dès l’aube de l’auberge, je ne l’ai plus revu…

Vous aussi vous avez des anecdotes de voyage marrantes ?

 


//

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Stéphanie dit :

    ah ah ah ! excellent !
    alors, moi, suis jamais partie seule. mais j’ai une super anecdocte : En 99, je pars 10 jours au canada avec une de mes meilleures amies. On y va entre autre pour les championnats du monde d’aviron. On arrive dans la ville des championnats, pas de logement (camping trop loin etc). Déprimées, on va trainer sur le bassin d’aviron. On rencontre des francais, qui nous presente l’amie d’une amie qui se propose de nous laisser monter notre tente dans son jardin, au bord de sa piscine. cool. Le soir, en trainant dans un bar, on sympathise avec un ancien rameur, la 40 aine, qui nous propose pareil pour les jours suivants. Une fois chez lui, qqs jours plus tard (apres avoir passé une soirée a discuter avec lui, et être sures que ce n’était pas un pervers), il nous propose, plutot que son jardin, son salon télé. Cé comme ça qu’on a campé 3 jours sur des matelas dans son salon. Le matin, il nous laissait les clés de sa barraque, nous laissait des petits mots, et nous faisait a manger le soir. Génial. le mec bossait dans un ministère, n’avait aucune idée derrière la tete. Le meilleur souvenir de voyage !!

  2. planetemonde dit :

    Brice de Nice, si tu te reconnais (oui, toi qui vient de Marseille), ose commenter !!!! (rires)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *